Les pâturages pour chevaux : une question de nutrition et de gestion !

Chronique équine

La belle saison qui est à nos portes annonce la sortie des chevaux aux pâturages !
Il est important de bien planifier cette étape puisque le passage d’une alimentation contenant majoritairement du foin sec vers un pâturage d’herbe constitue un grand changement pour le système digestif du cheval et il est nécessaire de prendre certaines précautions pour s’éviter des problèmes futurs. Lire la suite

Publicités

Le sélénium : comment bien combler les besoins du cheval

moulée cheval, alimentation cheval
Les chevaux ont divers besoins nutritionnels : des besoins en énergie, en protéine, en minéraux, etc… Mais savez-vous si vous les comblez adéquatement ? L’aliment de base du cheval est le foin. Il contient beaucoup de fibres, de l’énergie et des protéines en quantités variables, selon le stade de récolte du foin et les plantes fourragères qui le composent. Au niveau des apports en minéraux et vitamines (dont le sélénium fait partie), aucun foin n’est suffisant pour combler à lui seul les besoins de vos chevaux. Il faut absolument supplémenter, on ne peut pas se fier sur le contenu minéral des fourrages. Par exemple, plus on augmente la durée de l’entreposage d’un foin, plus il perdra des vitamines. Elles se dégradent rapidement. De plus, les sols sont généralement pauvres en sélénium au Québec, il faut donc compléter la ration fourragère avec une moulée, un supplément ou un minéral (sous forme de bloc, texture ou cube).

Concernant les blocs, seuls les blocs de minéraux (ex : pro-bloc cheval) comblent les besoins. Les blocs de sel (blanc, rouge ou bleu) sont une source insuffisante, voire négligeable. En fait, ils contiennent presque exclusivement du sel! Même les blocs de sel brun (traces de minéraux) n’en contiennent pas suffisamment. Il est donc important de différencier les deux produits. Un pro-bloc peut être utilisé en même temps qu’un bloc de sel. Le bloc de sel stimule la consommation d’eau.

En conclusion, la ration de votre cheval devrait comprendre un foin de qualité et un complément (moulée, supplément et/ou minéraux). Tous les produits Célébrité sont formulés afin de bien combler les besoins de votre cheval et contiennent du sélénium. Pour obtenir plus d’information, vous pouvez visiter le site www.celebrite.coop ou rejoindre nos expert-conseils équins.

Par Chantal St-André, agr. Cell. : 514-772-9304 et Laurence Asselin, agr. 450-753-4908 Experts-conseils équins, La Coop Profid’Or

L’alimentation du cheval à l’hiver

Condition de chair du chevalSuivez-nous sur Facebook et twitter!

Vous aimerez sûrement aussi cet article : Les 4 grands groupes d’aliments pour le cheval

L’hiver est, pour certains, un synonyme de repos pour les chevaux. La saison des compétitions ainsi que la chaleur nous ont quittés. Les chevaux retournent au paddock pour y passer l’hiver. Ce changement de climat entraîne de nouveaux ajustements alimentaires. Afin de bien s’assurer de la santé et du bien-être du cheval au courant de la saison hivernale, plusieurs points sont observables et ce, périodiquement. Ceux-ci permettront de mieux ajuster les rations servies et, par conséquent, atteindre les objectifs fixés pour la saison prochaine.

Il est important de considérer tous les éléments de départ, soit : le stade physiologique du cheval, son niveau d’exercice et sa condition de chair. Un suivi plus serré sera nécessaire pour une jument gestante ou bien pour un poulain, car on veut s’assurer du développement optimal et de la santé dans les deux cas. Le niveau d’exercice actuel par rapport à celui adopté durant l’hiver aura également un impact sur l’alimentation. Par la suite, d’autres facteurs pourront être pris en considération, tels que l’accès à un abri, la présence ou non de couverture et la vie en troupeau ou individuelle. Lire la suite

Prévenir les coliques par une alimentation saine pour votre cheval

Cheval, moulé CélébritéLes coliques sont une manifestation de déséquilibres digestifs. Ces déséquilibres sont passagers ou permanents et se manifestent par de la douleur au niveau de l’estomac ou le l’intestin.

Le cheval atteint montre des signes d’inconfort et cesse normalement de manger. L’inconfort le porte à se frapper le ventre, se regarder le flanc ou se rouler par terre. Il peut changer de position constamment, s’assoir, se coucher, se relever. Parfois, il étire le cou et la tête vers l’avant, il pioche au sol et peut aussi produire de la sueur excessive. La production de fumier est réduite en raison de la congestion de l’intestin et de la baisse de consommation d’aliments. Tout comportement inhabituel doit être considéré comme potentiellement relié aux coliques et enclencher une procédure de validation.

Facteurs de succès

Lire la suite

Les 4 grands groupes d’aliments pour le cheval

Les 4 grands groupes d’aliments sont; l’eau, les fourrages, les concentrés et les minéraux et vitamines.

L’eau

L’eau est le nutriment le plus important. Assurez-vous que votre cheval ait accès à de l’eau de bonne qualité en quantité suffisante. Un cheval a besoin en moyenne de trois à quatre fois plus d’eau que de matière sèche par jour. La quantité varie selon le poids, le type d’activité et les conditions environnementales. La lactation d’une jument augmente de beaucoup son besoin en eau.

Vous aimez cet article, lisez celui-ci : Votre cheval est-il prêt pour l’été?

Découvrez plus d’informations sur nos moulées Célébrité : www.celebrite.coop

adapté de NRC 2007