La hantise des sols humides

blog 1 nov

En ce jour d’Halloween, parlons d’un phénomène qui nous hante souvent dans la saison des cultures : la compaction des sols. Les fortes pluies de la dernière fin de semaine nous causent des soucis. Elles retardent les travaux en plus d’emporter avec elle une partie des éléments nutritifs du sol vers les fossés qui eux se déversent dans les cours d’eau. Dès que le beau temps reviendra, la patience sera de mise, car travailler un sol encore humide rime avec compaction qui elle peut nous embêter longtemps. Elle se traduira par une santé chancelante causée par un mauvais équilibre eau-air-sol et ainsi par ricochet une diminution des rendements. Dans le guide de fertilisation du CRAAQ il est suggéré de ne pas travailler les sols en condition humide, mais aussi de limiter le poids à cinq tonnes métriques par essieu et de favoriser les tracteurs à quatre roues motrices munis de roues doubles. En attendant le retour des conditions favorables, une bonne jase avec votre expert-conseil sur les nouveautés dans le guide Élite vous offrira une pause et une opportunité de planifier 2018…

Stéphane Payette T.P., Expert-Conseil en productions végétales

Collaboration : Stéphane Perreault agr., conseiller spécialisé La Coop fédérée

Suivez La Coop Profid’Or sur FacebookTwitter et Instagram.

Publicités

Le soya, jour ou maturité ?

IMG_7127

La récolte du soya entrant dans sa phase finale nous donne des rendements forts variables. Certains parlent de bonnes quantités et d’autres sont déçus. Deux éléments majeurs ont eu un impact significatif sur les kilos cueillis dans nos champs. Le premier est la date de semis. Les champs ayant reçu la semence entre le 15 et le 25 mai offrent des rendements somme toute acceptables. Ceux qui ont été ensemencés vers le 10 juin sont sans surprise décevants. Le soya a besoin, en plus de la chaleur, du maximum de lumière possible pour développer un plan productif. L’autre élément est la quantité de pluie déversée dans nos campagnes. Le soya peine à développer des racines dans un sol gorgé d’eau. Les températures sèches et chaudes de septembre n’ont pas pu combler le début de saison difficile. Donc dans votre choix de cultivars pour la saison 2018, une stratégie basée sur le nombre de jours de développement et sur la maturité relative du soya sera très sage. Votre expert-conseil se fera un plaisir de vous en dire plus.

Stéphane Payette T.P., Expert-Conseil en productions végétales

Collaboration : Stéphane Perreault agr., conseiller spécialisé La Coop fédérée

Suivez La Coop Profid’Or sur FacebookTwitter et Instagram.

C’est le mois PH

IMG_6320

Vous connaissez le jour J, l’amour avec un grand A, le facteur H ? En agriculture, octobre, c’est le mois pH. Bien sûr, il se peut que novembre nous donne lui aussi une assez longue période pour récolter des boites de sol à faire analyser. Le but premier qui nous vient en tête est de connaitre le pH des sols. Un excellent point, car il a un impact énorme sur les succès de la saison suivante. Il nous permet de connaitre la quantité de chaux à appliquer au cours des prochaines semaines. Un pH optimal permet  aux racines un environnement où elles pourront pleinement se développer et ainsi nous apporter de généreuses récoltes en fin d’été et début d’automne dans les grandes cultures et tout au long de la saison pour les plantes fourragères. Les racines ne se développent pas adéquatement dans un sol acide et diminuent la disponibilité des matières fertilisantes. Parlez-en à votre expert-conseil.

Stéphane Payette T.P., Expert-Conseil en productions végétales

Collaboration, Pierre-Luc Brouillette agr Coordonnateur secteur agroenvironnement à la Coop Profid’Or.

Suivez La Coop Profid’Or sur FacebookTwitter et Instagram.

Avis de nomination du directeur général de La Coop Novago

DANY CÔTÉ NOMMÉ DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA COOP NOVAGO

Coop coopérative Novago agricole agriculture

Dany Côté, agr., Directeur général, La Coop Novago

Joliette, le 13 octobre 2017 – Le conseil d’administration est heureux d’annoncer la nomination de Dany Côté à titre de directeur général de La Coop Novago.

Titulaire d’un baccalauréat en Gestion et économie agroalimentaire de l’Université Laval et ayant complété le programme L’essentiel d’un MBA du HEC Montréal, monsieur Côté est également membre de l’Ordre des agronomes du Québec. Il a évolué au sein du réseau La Coop au cours des 15 dernières années, notamment en tant que directeur général de La Coop CoopPlus et depuis sept ans au sein de La Coop Univert.

Au fil des années, monsieur Côté a fait preuve d’un sens des affaires qui a permis une croissance soutenue des ventes ainsi que des parts de marchés et a acquis une solide expérience en consolidation. « Son leadership collaboratif, sa grande connaissance des secteurs dans lesquels nous sommes impliqués, ainsi que son expérience dans le réseau La Coop sont des atouts qui lui permettront de remplir son nouveau mandat et de relever les défis qui lui seront confiés », a expliqué Jean-Nil Laganière, président de La Coop Novago.

« Je suis fier de prendre les rênes d’une organisation d’envergure telle que La Coop Novago. C’est avec beaucoup d’humilité que je m’attaquerai à relever cet extraordinaire défi qui s’offre à moi.  Ma principale mission sera d’assurer un environnement de travail dynamique et inclusif, tout en prônant les valeurs de l’engagement, du professionnalisme et de l’esprit d’équipe, toujours au bénéfice de nos membres et clients », a expliqué monsieur Côté.

Dans le cadre de son emploi, monsieur Côté mettra en place les orientations stratégiques établies par le conseil d’administration, tout en assurant le leadership et la gestion des ressources humaines sous sa responsabilité. Il entrera en poste dès maintenant et une tournée pour rencontrer les membres et les employés sera prévue sous peu.

À propos de La Coop Novago

Issue de la fusion de La Coop Profid’Or, La Coop Agrodor, La Coop Agrivert et La Coop Univert, La Coop Novago prendra forme le 8 avril 2018 avec un chiffre d’affaires consolidé de plus de 325M$. Propriété de plus de 2500 membres sociétaires et 13 000 membres auxiliaires, la majorité de son chiffre d’affaires proviendra du secteur agricole, mais elle opèrera également 22 quincailleries et 3 stations-services sous les bannières Unimat, BMR et le Magasin du fermier. Plus de 500 employés travailleront pour la nouvelle entité, dont le territoire couvre les régions de la Capitale-Nationale, la Mauricie, Lanaudière, les Laurentides, l’Outaouais et l’Abitibi et le Témiscamingue ontarien et québécois.

Fusion de La Coop Profid’Or

Présentation de la fusion de La Coop Profid’Or pour devenir La Coop Novago par Jacques LeBlanc, Directeur développement des affaires et communications de La Coop Profid’Or.

Bonne écoute!

http://bit.ly/2kBzMYh

La Coop Profid'Or

Production d’avoine en Abitibi-Témiscamingue

État de la situation dans l’avoine en Abitibi-Témiscamingue par Vincent Chrétien, agr. De La Coop Profid’Or.

blog 12 sept

Le jeu de la tige verte

IMG_1133

Les récoltes du soya sont entamées depuis quelques jours et une question a été fréquemment entendue : « Il y a des tiges vertes, devrions-nous attendre ? » Eh bien, la réponse est non. Le phénomène de la tige verte est simplement de l’accumulation de sucre… dans les tiges. Normalement ce sucre est utilisé par les plants pour former les fèves. La saison 2017 a été marquée par un temps très pluvieux en juin, juillet et août, ce qui a considérablement ralenti le développement des gousses et par conséquent des fèves. En septembre, le temps sec a précipité la formation des dernières fèves. La chaleur inattendue a offert aux racines un temps supplémentaire pour fabriquer des sucres et les pousser dans les tiges. Malheureusement, il n’y avait plus suffisamment de grains en formation pour absorber ce sucre, d’où les tiges vertes. Ces tiges ne devraient pas causer d’ennuis au battage. Sinon, il y a le défanage. Parlez-en avec votre expert-conseil.

Stéphane Payette T.P., Expert-Conseil en productions végétales

Collaboration : Stéphane Perreault agr., conseiller spécialisé La Coop fédérée

Suivez La Coop Profid’Or sur FacebookTwitter et Instagram.